Transformer ses locaux en un Tiers lieu à impact environnemental !

Vos espaces de travail deviennent trop grands car le télétravail a libéré de la place ? Vous vous interrogez sur la manière de faire vivre vos locaux avec des collaborateurs de plus en plus souvent à distance? Les jeunes recrues demandent de plus en plus d’engagements environnementaux à votre entreprise ? Et si vous profitiez de cette époque charnière pour réinventer en profondeur vos locaux ? Comment ? En les transformants en lieux nouveaux, ouverts et engagés.

Les grands principes pour réussir un tiers-lieu

Qu’est-ce qu’un tiers lieu ?

D’après le ministère de la cohésion du territoire, les tiers lieux sont :

«   des espaces physiques pour faire ensemble : coworking, microfolie, campus connecté, atelier partagé, fablab, garage solidaire, social place, makerspace, friche culturelle, maison de services au public… Les tiers-lieux sont les nouveaux lieux du lien social, de l’émancipation  et des initiatives collectives. Ils se sont développés grâce au déploiement du numérique partout sur le territoire.
Chaque lieu a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, sa communauté. Mais tous permettent les rencontres informelles, les interactions sociales, favorisent la créativité et les projets collectifs. En résumé,  dans les tiers lieux, on crée, on forme, on apprend, on fait ensemble, on fabrique, on participe,  on crée du lien social… »

Donc transformer ses locaux en tiers -lieu, c’est développer les interactions sociales et la créativité.

Quelles sont les conditions nécessaires pour un tiers lieu à impact environnemental ?

-Avoir un engagement commun : Créer un tiers lieu, c’est partager des espaces pour une construction commune. Sans un engagement commun qui sert de totem, vous ne créerez pas de tiers lieu, juste un espace de travail partagé.

 -Une gouvernance partagée : Plus votre entreprise est importante et avec une forte identité, plus vos locaux seront beaux et importants, plus l’effort de partager la gouvernance du lieu devra être importante si vous souhaitez avoir des habitants qui s’investissent dans votre engagement commun.

-Créer des espaces et des rituels bien identifiés: Un tiers lieu ce n’est pas un kibboutz ou un sovkhoze, les espaces sont définis, de même ce qui ne se partage pas ou ce qui se protège.

Quels sont les avantages pour votre entreprise ?

-c’est un engagement sociétal innovant Les tiers lieux sont encore peu nombreux et n’existent pratiquement pas au sein des entreprises ou des groupes.

-c’est un signe de modernité et d’attractivité : Particulièrement  pour les jeunes diplômés

-c’est une source de créativité et de productivité : Elles sont générées par l’intensité des interactions.

-c’est une source d’économie : La charge des locaux est partagée. 

Quelles sont les clés pour le réussir ?

être sincère sur la démarche : Les collaborateurs de plus en plus exigeants sur la sincérité des engagements dans le temps. Se lancer sur la création d’un tiers lieu juste pour faire des économies de charges pourrait se montrer contreproductif (le coût du désengagement vs l’économie de loyer).

-Avoir un engagement environnemental Explicite et cohérent avec l’activité de votre entreprise.

-Bien définir la gouvernance : Les règles, le fonctionnement des espaces communs et des rituels (où, pourquoi, comment ) doivent être clairs et affichés. Ceux-ci devront s’adapter à chaque nature de tiers lieu.

Pour conclure :
Pour définir ces règles, ce fonctionnement et ces rituels, pour éventuellement vous aider à expliciter votre engagement environnemental, O3A Institut spécialisé dans une approche cognitive et sociale des enjeux environnementaux, vous apporte son expertise.

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Plus de posts

Retour haut de page