Appréhender

Éclairer nos représentations sur l’écologie, la consommation ou nos comportements. 
Confronter nos opinions ou nos certitudes aux autres, avec la réalité et sans parti-pris.

Appréhender

Éclairer nos représentations sur l’écologie, la consommation ou nos comportements. 
Confronter nos opinions ou nos certitudes aux autres, avec la réalité et sans parti-pris.

“Qui n'appréhende rien présume trop de soi.”

Pierre Corneille

Ici vous trouverez des articles, des liens de vidéos,  de conférences  qui permettent de se questionner,  d’approfondir  une connaissance ou de mettre  en perspective sur les sujets de l’écologie, de la consommation ou des comportements.

Un article à partager ? Une vidéo qui vous inspire et que vous aimeriez amener dans notre petite partie du monde ? N’hésitez pas  à contribuer

Filtrer les articles

TousNeurosciencesComportementEnvironnement Consommation

Les sciences cognitives au service d’une consommation raisonnée

Si l’on s’intéresse au fonctionnement du cerveau, et à ses conséquences sur nos façons de penser et d’agir, il est difficile d’échapper à une réflexion...

En savoir +

Utilisez un Ockham pour vous raser de près!

Le rasoir d’Ockham est un principe de raisonnement que l’on attribue au frère franciscain anglais Guillaume d’Ockham   ( 1285 – 1347). L’objectif est de privilégier...

En savoir +

réflexions autour du concept d’intention

L’intention désigne un simple comportement au sein d’une action, en ce sens on dit qu’un individu a agi intentionnellement. Il s’agit d’un usage adverbial du...

En savoir +

Information et Cognition.

La psychologie cognitive opère une distinction essentielle entre deux modes de traitement de l’information. Le « bottom-up » ou traitement ascendant dans lequel les informations sont directement...

En savoir +

une consommation raisonnée selon o3a.

La consommation, une dualité… Toute consommation comporte toujours deux aspects distincts : d’une part elle correspond à une action que l’on veut mener à bien pour...

En savoir +

Peut-on imaginer un monde sans diables ?

L’urgence écologique amène certains à prôner un changement profond du comportement humain. Mais n’est-ce pas utopique ? Ou empreint d’une vision idéalisée de l’homme ?...

En savoir +

Chez O3A a aimé écouter:

Nathan Designer

« Oui, il se passe quelque chose, cela ne peut pas durer. Mais en même temps, il est difficile de tout comprendre. On entend une chose et son contraire. Et finalement tout semble aller bien jusqu’à maintenant. »

Tom Infirmier

« D’accord, il faut bouger. Mais on court tout le temps, entre le travail, la maison, j’essaye de faire au mieux »

Arnaud Taxis

« En fait, moi, je trouve cela difficile. J’ai mon train-train, mes habitudes, mes petits plaisirs. La vie est courte, je suis d’accord pour changer mais sans que cela me demande trop d’efforts ».

Caroline Directrice de magasin

« A quoi cela peut servir que je fasse quelque chose tant que les autres ne bougent pas ? Je n’ai pas envie de me taper tous les efforts toute seule »

Pierre D. Directeur Commercial

« Oui ,c’est vrai, le consommateur change, mes collaborateurs changent, mes clients sont plus exigeants »

    Chez O3a on a aimé lire:

    C’EST(VRAIMENT?) MOI QUI DÉCIDE

    Dan Ariely est professeur en économie comportementale à l’université de Duke. Ce livre bien documenté, relate bien au travers de nombreuses expériences l’irrationalité de notre espèce.

    Robert Cialdini

    INFLUENCE ET MANIPULATION

    Rien que la traduction française de ce titre est signifiante, puisque le titre original est : “Influence, the psychology of persuasion”. Ce livre à plus de 30 ans , mais il montre comment certaines approches ont toujours influées sur notre mode de décision.

    Les intelligences Multiples

    LES INTELLIGENCES MULTIPLES

    Qu’est ce que l’intelligence et comment la définir ? La théorie d’Howard Gardener a l’immense mérite de nous interroger sur nos propres définitions et de nous ouvrir à d’autres approches.

    Sentir et savoir - Antonio Damasio

    SENTIR ET SAVOIR

    Dans cet ouvrage, Antonio Damasio, un plus grands neuroscientifiques, synthétise et vulgarise ses travaux. Son approche de la conscience, de l’esprit et de leur relation à notre corps est particulièrement intéressante.

    Vocabulaire sur la cognition et la consommation raisonnée:

    En psychologie, raisonnement intuitif qui vise à éliminer les éléments les plus invraisemblables. Le résultat de ce raisonnement n’est donc pas une vérité mais une hypothèse probable qu’il faudra vérifier.

    Attitude d’esprit ou philosophie consistant à voir dans l’homme le centre de l’univers et de considérer que tout se rapporte à lui, voir, pour quelques-uns, que l’univers a été créé pour l’homme .

    est un mécanisme de pensée, souvent inconscient, qui va amener à une conclusion (décision, comportement) qui ne sera pas rationnelle. Ce mécanisme est reproductible et souvent similaire chez les individus.

    terme qui vient de l’anglais signifiant s’effondrer, il désigne les personnes qui étudient le possible effondrement de la civilisation industrielle. Par extension, il peut aussi qualifier des personnes qui pensent à l’effondrement de l’espèce humaine.

    Ce terme défini les personnes qui croient que le génie humain et les innovations solutionneront éternellement les problèmes.  

    est un champ des sciences économiques qui étudie le comportement des êtres humains dans les situations économiques. C’est une discipline qui s’est développée à la fin du 20ième siècle. La finance comportementale en étant un domaine bien avancé. Daniel Kahneman et Richard Thaler ont été récompensé (en 2002 et 2017) par un prix noble d’économie pour leurs travaux dans cette discipline.

    Tendance, plus ou moins consciente, à privilégier les valeurs et la culture de son propre groupe ethnique particulièrement dans l’étude des autres sociétés ou groupes.

    C’est un néologisme du début du  XXème siècle, provenant du grec holos (entier), qui provient de l’épistémologie et qui définit l’étude des phénomènes individuels (ou particuliers) comme faisant partie d’un tout et comme étant indissociables de cet ensemble.  

    Cette méthode est utilisée en psychologie et en neurosciences.

    Processus  d’un organisme à maintenir ou à rétablir l’équilibre de ses constantes physiologiques, en particulier celles du milieu intérieur, malgré les perturbations externes.

    C’est un raisonnement qui s’appuie sur l’étude de cas particuliers pour en déduire une loi générale. Cette dernière est sans certitude et un contre-exemple suffit pour la réfuter.

    Les neurones sont les cellules du système nerveux, ils constituent les unités de base de la signalisation nerveuse et se distinguent par leur forme, leur fonction et leur emplacement au sein de ce système. Les neurones recueillent des informations, les traitent et, éventuellement, les transmettent à d’autres neurones.

    Deux principes majeurs guident l’activité des neurones. Premièrement la spécificité des connexions qui stipule que les neurones sont séparés et que leurs connexions ne se font pas au hasard. Deuxièmement la polarisation dynamique qui affirme que certaines parties du neurone sont spécialisées pour recevoir les informations et d’autres pour les acheminer vers d’autres neurones ou vers les muscles.

    Un neurone comporte un corps cellulaire, avec un noyau, et des prolongements spécialisés : l’axone et les dendrites.

    Les dendrites reçoivent les afférences d’autres neurones au niveau des neurones. L’axone est le prolongement du corps cellulaire le long duquel les signaux se propagent vers les synapses.

    ont pour objet les mécanismes de la pensée (humaine, animale ou artificielle) et plus généralement de tout système de traitement de l’information capable d’acquérir, conserver, utiliser et transmettre des connaissances. Les sciences cognitives utilisent conjointement des données  des neurosciences, de la linguistique, de l’anthropologie, de la psychologie, de la philosophie et de l’intelligence artificielle.

    ont pour objet l’étude des activités et des interactions entre les organismes qui vivent dans la nature. Elles s’appuient sur des disciplines telles que la sociologie, l’économie, l’histoire, les neurosciences, l’anthropologie et les sciences politiques.

    La sérendipité est la capacité à prêter attention à des faits accidentels, inattendus, et à en rechercher une interprétation plausible. Il s’agit d’une qualité qui pousse l’observateur, le chercheur, à porter une attention méthodique aux indices, aux anomalies, pour les interpréter, quitte à abandonner la direction d’une recherche initialement programmée. Une telle qualité suppose un accueil du hasard, de l’accidentel, par un sujet qui fait valoir ses connaissances et son imagination pour l’interpréter et lui donner une explication. La sérendipité ne peut éclore et se développer que dans un milieu de travail favorable. Le modèle collaboratif est la seule forme d’organisation qui permette à l’entreprise de développer la sérendipité chez ses collaborateurs.

    La synesthésie est un phénomène dans lequel les stimuli sensoriels évoquent des sensations généralement associées à d’autres stimuli. Par exemple associer un son à une couleur et à un goût. Cette réponse sensorielle multimodale permet parfois d’établir des traces mnésiques particulièrement fortes. En effet certains individus possédant une mémoire prodigieuse expliquent leurs performances par une capacité à associer images et sons à des mots et des nombres par exemple. Aussi la synesthésie peut présenter un intérêt pour la conception et la réalisation de tout apprentissage.

    Vous aimeriez partager un livre, une vidéo?
    Enrichissez notre petite partie du monde
    en contribuant à O3A!

    Vous aimeriez partager un livre, une vidéo?
    Enrichissez notre petite partie du monde
    en contribuant à O3A!

    Retour haut de page